Les costumes

Le cercle costumé de St Quay porte un costume rouge, datant des années 1850/1890, porté par les bourgeois des villes : ce costume a été créé par des membres du cercle en s’inspirant de lithographies de François Hippolyte Lalaisse (1810-1884), qu’il réalisa pour un recueil sur les costumes pittoresques de la Bretagne, édité par Charpentier en 1848, 

- Pour les femmes : costume en tissu de laine rouge pour les jupes et les vestes, en soie pour les tabliers et les gilets.

Quelques détails : La grande ampleur de la jupe, resserrée sur l’arrière, amplifie le mouvement des danses. La veste, originale par ses pans arrière et par le montage des manches, n’entrave pas le mouvement des bras. Le gilet est à double boutonnage, les jupons en coton blanc ont un volant garni de dentelle. Les chemisiers, en coton blanc, ont un col rond bordé de dentelle et des manches garnies de rubans de satin. Ce sont tous des signes d’aisance. Les rubans libres fixés à la taille des tabliers ne sont pas propres à l’époque ; ils ont été adoptés pour égayer le costume et donner du mouvement et de la couleur. Les chaussures noires sont à talon et à bride, les collants sont blancs.

Notre coiffe : la grande catiole ou coiffe à grandes ailes du pays de Saint Brieuc, en tulle amidonnée.   

- Pour les hommes : ce sont des costumes de bourgeois. La veste en tissu de laine rouge, s’inspire des costumes des nobles de l’époque, qui vivaient à la campagne et montaient à cheval et le pantalon en toile beige, s’inspire des costumes de marins, avec une patte à double boutonnage. Le gilet est en soie, la chemise en coton blanc, avec un nœud en cocarde pour fermer le col. Le chapeau est noir avec deux rubans de velours, dont on se plait à dire que la longueur est en rapport avec la richesse de son propriétaire. Les chaussures sont noires.